Bangkok by night

ll est 18h, Bangkok s’éveille. Dans le Uber ( eh oui, ici aussi) qui nous ramène au cœur de la capitale, premier grignotage, histoire de ne pas oublier pourquoi nous sommes ici. Nong a acheté des morceaux de poulet épicés, très épicés, grillés à point, croquants et moelleux. Première découverte de la street food  à la thaïe, et un litre d’eau ingurgité  illico. Il faut dire que dehors il fait 36 degrés et que la fatigue du voyage se fait sentir. Une halte rafraichissante dans la jolie maison de Tensing Chow, la maman de Nong. Et hop c’est parti pour la découverte d’un excellent restaurant, bien connu des habitants de Bangkok. Premières sueurs froides, à trois sur une motocyclette conduite par un as du zig zag entre les grosses berlines. Nous rentrons nos pieds et nos genoux, courbons le dos, rêvons d’un casque et espérons arriver entières.

Gagné. Le pilote était un expert! Nous sommes au  Ton Kruang, Thonglor 13.   La vénérable institution fait partie des adresses secrètes, loin des endroits fréquentés par les touristes. Ce soir, dégustation de trois plats . Et pour chacun d’entre eux, la révélation d’une saveur, d’un goût, d’un parfum nouveau. Le flan de poisson au curry, Homok, présenté dans de petites coupes en terre cuite  est d’une incroyable douceur. Le Mieng kam, des lamelles de noix de coco coupées en fins filaments torréfiés sont présentées dans une feuille de « lot », plus connu sous le nom de betel, avec quelques crevettes séchées, des cacahuètes, de petits morceaux de citron vert et une macédoine de gingembre et piments frais. Accompagnement  : une sauce sucrée concoctée avec la pâte de crevette parfumée. imageEt enfin, le jarret de porc, plat inattendu, croustillant à souhait, servi avec une sauce ail piment. Le tout arrosé d’une Chang bien fraîche, le fameuse bière de l’Eléphant. Notre première soirée Eat and Meet est placée sous le signe de l’amitié et du partage. Encore une halte au Villa Market, histoire de visualiser tous les légumes thaïs, les poivres, les riz, les sauces…Riz noir, racines de coriandre ou de galanga, basilic thaï, minuscules aubergines rondes commes des pois chiches…Mais c’est déjà une autre histoire, une de celles qui s’écrira sur les marchés au gré de nos périgrinations….

Une réflexion sur “Bangkok by night

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s