Le dessert de Chiang Maï

C’est en visitant la poterie Baan, dans la banlieue de Chiang Maï ce matin, que j’ai eu la chance de goûter cette petite merveille. Cette poterie perpétue la tradition du Céladon, un savoir-faire traditionnel ( à retrouver dans notre road-book). ET la maitresse des lieux est aussi cuisinière.

image

Ce dessert qu’elle fait elle-même et qu’elle a eu l’occasion de faire goûter aux têtes couronnées de la planète visitant l’atelier est une jolie découverte gustative. Allez savoir pourquoi , alors que je ne suis qu’une gueuse en vadrouille, je me suis retrouvée devant une assiette de ce dessert magique accompagné d’un bol d’infusion de citronnelle glacée; un cadeau des dieux par + 40°! Le tout servi dans un service Baan évidemment.

Toujours est-il que ce Kao Tom Much est une petite merveille. Pour les yeux d’abord puisqu’il se présente dans un petit paquet de feuille de bananier joliment ficelé. L’ouvrir est déjà une surprise en soi. Il se déguste par petits morceaux et chaque bouchée révèle des goûts subtils et sucrés. Le Kao Tom Much est composé de riz gluant sucré au lait de coco frais ( rien à voir avec le goût du coco que l’on connait. Là, c’est juste un léger parfum), de banane, de haricots rouges et d’un légume appelé Sasemi. Il parait que ce dernier soigne aussi les cheveux. C’est vrai que j’ai découvert qu’ici les thaïlandais étaient les rois du multi-usage en cuisine et ailleurs. A côté, le  couteau suisse est vraiment has been….

2 réflexions sur “Le dessert de Chiang Maï

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s