Le paradis vert

imageLa Réserve sauvage de Klong Saeng est située sur les bords du lac Rajjaprapha. Cette Réserve nationale a été créée pour assurer la protection de la flore et de la faune du Sud de la Thailande. On y trouve des éléphants, des panthères noires, des tigres, des toucans et même des ours. A condition d’y passer plusieurs jours, à l’affût en pleine jungle evidemment…C’est surtout une sorte de coffre fort naturel des champignons medicinaux et on en trouve des centaines d’espèces. Et de toute l’herboristerie asiatique. Ce matin , un guide du parc , Cheng, nous accompagne sur les sentiers qui serpentent à travers la forêt.  Nous ferons une balade de 400 m de dénivelé. Je vois déjà d’ici les montagnards rigoler mais par plus de 38 degrés, c’est pas si facile.
Cheng est surtout botaniste et avec lui nous allons découvrir des arbres incroyables. Dans cette forêt tropicale, les ficus montent à plus de 50 mètres de haut et leurs racines ressemblent à des répliques de la murailles de Chine, se répandant à travers les sentiers, le long des arbres comme des sculptures de pierre. Il sort un grand couteau de son sac et taille quelques morceaux de bois soigneusement choisis. Des senteurs inconnues se repandent autour de nous. Kripsana, chantom, ces bois sont étrangement parfumés. Il faudrait plus de temps pour en connaître les propriétés.
Le plus fascinant dans cet océan vert, ce sont les lianes qui tombent des arbres. Enroulées, enlacées, nouées et à jamais inséparables, elles tissent des liens invisibles entre les esprits de la forêt. Entrer dans ce sanctuaire c’est accepter d’être sous leur protection. C’est respecter chaque plante, chaque être vivant. Au royaume du bouddhisme, la préservation prend tout son sens. Et à ces esprits, Cheng y croit sur comme fer. « Certains ont voulu agrandir le lac et noyer une nouvelle partie de cette forêt primaire. Mais ils n’ont pas réussi. » On aimerait croure que l’accalmie va durer mais devant les trésors botaniques, minéraux et hydroélectrique de ce territoure, on peut êstre sceptique. A moins que les esprits de la forêt fassent bien leur boulot!

image

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s